Recherche

En savoir plus

  • Ivan Iordanoff
    Directeur général adjoint "Recherche et Innovation"
    Tél. : 33 (0)1 71 93 65 88

Accueil
> Recherche > Départements de Recherche
Zoom In Zoom Out Imprimer

Départements de Recherche

Trois départements définissent la recherche à Arts et Métiers ParisTech :

  • Mécanique, Matériaux, Procédés (M2P)
  • FluIdes et Systèmes Énergétiques (FISE)
  • Conception, Industrialisation, Risque, Décision (CIRD)

Mécanique, Matériaux, Procédés (M2P)

Les recherches sont centrées sur le couple matériaux - procédés en termes d’optimisation, avec un objectif de qualité de finition et de durabilité maximale.

  • Les procédés incluent déjà des aspects de développement durable.
    Quelques exemples : usinage grande vitesse sans lubrifiant, perçage à sec et vibratoire, taraudage par déformation, rectification, abrasion, procédés propres de fonderie, procédés net-shape par forgeage, procédés de soudage par friction, etc.
    Les Procédés font appel à un champ pluridisciplinaire avec un objectif d’optimisation et de meilleure adaptation du couple outil–pièce (phénomènes interactifs thermocinétiques et thermomécaniques...).
  • Les matériaux sont étudiés sous différents angles : comportement mécanique et micromécanique, endommagement, durabilité, usure, corrosion, effets des procédés de fabrication (usinage, grenaillage, …), contraintes résiduelles, etc. Les démarches expérimentales, supportées par une instrumentation de pointe, visent à conforter des modèles numériques conçus dans un objectif de prédiction, notamment de l’évolution des contraintes en service.

FluIdes et Systèmes Énergétiques (FISE)

Les disciplines relèvent, pour l’essentiel de l’énergétique, au sens le plus large, incluant la thermique, la mécanique des fluides et l’énergie électrique.
Des aspects d’énergies renouvelables sont également abordés sous différents angles. Les thèmes les plus développés sont :
La conception de machines, la modélisation des phénomènes (cavitation des pompes, acoustique, aéroacoustique des machines ; en aéronautique, nature des écoulements, origine de décollements, de vibrations), le stockage de l’énergie, l’intégration des systèmes énergétiques et leur contrôle.
Les compétences acquises, notamment en modélisation, se retrouvent en interaction avec celles de l’axe 1.

Conception, Industrialisation, Risque, Décision (CIRD)

Transversal aux 2 axes précédents, c’est l’axe de la mise en œuvre des connaissances.
Il permet de concrétiser la conception par l'industrialisation en prenant en compte les aspects de décision et de risque.
Certains laboratoires développent des formalismes spécifiques au génie industriel (ou industrialisation) :

  • méthodologies pour le processus de conception, avec différents modes de représentation du produit,
  • méthodes de formalisation pour l’industrialisation comme l’interaction pièces – procédés – systèmes de production,
  • théorie de la décision, etc.

Ces méthodologies amont, presque toujours induites par la demande aval, s’étudient en synergie avec les deux axes multidisciplinaires précédents.
Dans la démarche globale de conception, les procédés et les matériaux sont évidemment au tout premier plan.